Pages

samedi 12 avril 2014

Test dobson Explore Scientific 300 mm

Ce dobson est très intéressant en rapport qualité/prix.


les +:
1) très compact et facile à transporter : on dirait un 250mm
2) Équilibrage: parfait, on peut mettre indifféremment un oculaire 31,75mm léger et un gros 2" de 1,5 kg sans qu’il bouge d’un cil
3) mouvement ALT-AZ ferme et très précis : à mon goût
4) collimation secondaire et primaire très facile, utilisation d'un petite canne en alu pour régler le primaire (via vis BTR) => plus simple qu'un Lightbridge
5) miroir non contraint retenu par 2 petits galets à une distance de 120° l'un par rapport à l'autre
6) qualité du miroir très piqué et contrasté même à fort grossissement avec un 5,5mm 100° => meilleur que le Lightbridge 300 qu'il y avait à côté
7) on peut inverser le PO à gauche en retournant et en refixant l'araignée, il y a les trous pour pouvoir le faire
8)le couvercle de la caisse du primaire sert aussi pour rigidifier la structure: de chaque côté une des vis des tourillons se visse sur la tranche du couvercle

les - qui peuvent se transformer facilement en +:
1) les vis de fixations du secondaire sont trop petites et les pas de vis laissent à désirer et le système d’arroche du secondaire est à chier => il est difficile de fixer la cage du secondaire tout seul car les tubes ne tiennent pas car elles sont fixées à la base (en V) 2 à 2
solution: remplacer les vis par des attaches rapides de vélo + faire une entaille dans les 4 blocs alu du secondaire pour pouvoir encastrer la vis de fixation avec son attache rapide et les tubes seront ainsi solidaires et en fagot => testé ok par le Moulin de Blandé
2) remplacer le chercheur point rouge pourri à 2 balles par un point rouge de meilleur qualité
3) On peut facilement faire un baflage et le fixer sur la cage du secondaire avec un tapis de sol léger Décathlon noir et du velcro ou en utilisant 4 trous disponible et en + en le faisant un peu plus long que la cage du secondaire on a un pare-buée
4) la position basse d'observation => mesurer moins de 1,65m ou observer assis sur une chaise ou mettre un rehausseur en dessous du rocker
5) pas de jupe => faire une jupe avec un tissu noir extensible
6) le diamètre des tubes serruriers me semblent un peu petit: ils sont creux et on peut visiblement y injecter de la mousse expansive pour rigidifier tout ça
7) les boutons de collimation du secondaire sont un peu gros, ils obstruent un peu le secondaire => ne doit probablement pas être le cas pour le 400 ! On peut toujours en mettre des + petits
9) la canne de collimation du primaire est un peu trop longue pour le 300 : la couper de 20 à 30 cm ou faire attention quand on la retire car on peut taper le secondaire
10)pas de bouchon pour protéger le miroir pendant le montage du télescope => en fabriquer un
11) pas de 3ème galet pour éviter que le miroir ne coulisse pendant le transport: on peut cependant mettre une petite cale en mousse pour bloquer le miroir pendant le transport

les -:
1) à mon avis la peinture va vite s'écailler : on dirait de l'alu peint à la bombe
2) la sangle collée sur la tranche du miroir primaire en guise de système anti-basculement: pas pratique quand il va falloir laver le miroir

les inconnus:
1) longévité patin téflon sur la fine feuille d'alu nervurée aussi bien sur les tourillons que le rocker ?
2) la plaque du rocker sur laquelle la feuille d'alu est collée/fixée me semble un peu trop souple et au moindre choc il y aura peut être une bosse et le mouvement AZ risque d'avoir des à-coups
3) la résistance des tubes serruriers sur la durée: a priori on devrait pouvoir les changer très facilement.

Conclusion:

ça vaut son prix. Ils auraient quand même pu le vendre un peu plus cher et éviter les petits défauts : peut-être les prochaines versions ?

Au début j'ai été un peu déçu car je m'attendais mécaniquement à un peu mieux mais après réflexion et quelques idées d’amélioration et surtout pour le prix on a un superbe 300 pour pas trop cher.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire